Bien choisir un raccord hydraulique

Les raccords hydrauliques jouent un rôle essentiel pour la performance et la durabilité d’une installation industrielle. Ils garantissent l’étanchéité du circuit ou du réseau. Étant donné la diversité des gammes de raccords pneumatiques et industriels disponibles sur le marché, voici quelques conseils pour bien choisir un raccord hydraulique.

Une large gamme de raccords hydrauliques

Traditionnellement, les raccords hydrauliques sont fabriqués en laiton ou inox. Grâce à des alliages nuancés et des traitements de surface, leurs performances ont pu être améliorées. C’est le cas entre autres des raccords en acier inoxydable 316L ou 303, ainsi que du laiton nickelé qui permet aujourd’hui un grand nombre d’applications.

Les évolutions technologiques ont également permis l’apparition de gammes de raccords hydrauliques en polymères techniques, capables d’assurer le transport de toutes sortes de fluides (huile, graisse, air, eau…) et de garantir l’étanchéité des circuits. À condition bien entendu que la matière du joint soit compatible avec l’environnement du circuit et le type de fluide.

Outre la matière de fabrication du raccord hydraulique, différentes techniques permettent aujourd’hui d’effectuer leur connexion avec les tubes et les autres éléments du circuit. Pince ou rondelle, à canule ou par compression, le mode d’accrochage doit être pris en compte lors du choix d’un raccord hydraulique.

Les critères à prendre en compte lors du choix d’un raccord hydraulique

Le choix d’un raccord hydraulique dépend principalement des spécificités du circuit à mettre en œuvre. En la matière, l’environnement de l’application est fondamental. Cela inclut entre autres l’atmosphère où le raccord sera immergé, la température ambiante, la qualité de l’air, le risque de choc et de particules, et l’éventualité de l’entrée en contact avec des produits chimiques, etc.

Avant d’arrêter son choix, il convient également de considérer les conditions d’utilisation des raccords et les performances requises en termes de pression, débit, température, vibrations, facteur d’étanchéité, etc.

Autre élément à prendre en compte : la nature du fluide à transporter. En effet, il est important de vérifier sa compatibilité avec le raccord. Il en va de même pour la nature des autres composants du circuit ou du réseau comme les tubes, coupleurs, vannes, soufflettes et autres. Sur le plan technique ou pour des raisons de performances, tous les composants doivent être compatibles.

Enfin, les normes et les règles de fonctionnement imposées par le domaine d’application permettent de circonscrire les principales caractéristiques des raccords hydrauliques à utiliser.