Comment gérer sa location saisonnière soi-même ?

On dit toujours qu’on ne peut être mieux servi que par ses propres moyens. Cet adage est vérifié dans presque tous les domaines de la vie quotidienne. La gestion d’une location saisonnière ne sera pas la première à faire une exception à cette règle.

Gérer sa location saisonnière par soi-même, une option plus qu’avantageuse

location-saisonnièreIl est vrai qu’attribuer la gestion de sa location saisonnière à une agence est une option pratique et peu chronophage. Il y a aussi des logiciels de location saisonnière comme lockimmo qui permettent de mieux gérer ce type de location. Cependant, les prestations ne se font pas gratuitement. Les éventuels frais qui vous seront facturés peuvent même être exorbitants selon les agences. La meilleure des options serait alors de gérer votre location saisonnière vous-même. Voulez-vous opter pour cette option plus qu’avantageuse ? Vous devez prendre connaissance de certaines choses.

Réaliser des diagnostics sur l’état du logement

La première chose dont vous devez vous occuper pour gérer vous-même votre location saisonnière est de vous assurer de la conformité des lieux par rapport aux normes imposéespar les lois et les décrets dans le quartier. En France, la loi exige la réalisation de quelques diagnostics techniques avant de changer l’usage d’un logement en location saisonnière. À ce sujet, on peut citer le DPE (Diagnostic de Performance Energétique), le CREP (Constat des Risques d’Exposition au Plomb) et l’ENRT (État des Risques Naturels et Technologiques). Une évaluation de la surface habitable devra aussi se faire par un bureau d’études thermiques et fluides comme celui-ci

Diffuser une annonce et trouver des locataires saisonniers

Pour trouver des locataires saisonniers, vous devez impérativement poster des annonces un peu partout dans des revues sur l’immobilier, des journaux locaux, des sites web spécialisés comme booking et même sur les réseaux sociaux. Publiez un maximum d’annonces en fonction de vos moyens.

Savoir rédiger son annonce

Encore faut-il savoir rédiger son annonce pour attirer le maximum de locataires intéressés. Pour se faire, quelques règles de rédaction devront être suivies avec minutie. En premier lieu, votre texte ne doit pas contenir de signes de discrimination raciale, sociale, etc. Vous devez décrire le logement tel qu’il est réellement tout en sachant mettre en valeur ses côtés positifs. N’oubliez pas d’y inclure le montant du loyer que vous estimez (vous êtes libre de le fixer ou de donner une fourchette de prix) pour l’ensemble du séjour.

Doit-on rédiger un contrat pour une location saisonnière ?

Même si la location saisonnière ne se passe que durant une courte période, un contrat devra être signé entre les deux parties (le locataire et le propriétaire du logement). Bon nombre d’hébergeurs pensent que ce genre de formalité n’est pas vraiment nécessaire. Pourtant, l’article L.324-2 inscrit dans le Code du tourisme l’impose.

Le contrat vous permet aussi d’imposer les règles et les prescriptions que vos locataires devront suivre durant leur court séjour.

Les choses à faire durant le check-in et le check-out

Durant le check-in ou la remise de vos clefs à vos locataires, quelques obligations vous seront exigées comme les services d’accueil, la visite des lieux, le fonctionnement général des locaux, des appareils électroménagers, etc. Vous pouvez également les conseiller sur les bons plans à savoir dans le quartier, les restaurants, etc.

Durant le check-out, vous devez récupérer vos clefs, vérifier l’état des lieux et demander un feed-back à vos locataires en vue d’une amélioration du séjour de vos futurs locataires saisonniers.