Coupe du Monde : des ralentis de l’entreprise belge I-Movix

i-movixDepuis deux semaines, les supporters belges vibrent à chaque prestation des Diables Rouges. Mais savent-ils que c’est une société montoise qui se trouve derrière la technologie qui offre les ralentis de la Coupe du Monde?

Ces derniers jours, de nombreux Belges ont regardé avec attention et analysé au ralenti les buts de Marouane Fellaini, de Dries Mertens ou encore de Divock Origi. Et s’ils ont pu s’y intéresser, c’est certainement grâce à la technologie développée par la PME montoise I-Movix. En effet, l’entreprise belge a signé des contrats avec trois clients qui utilisent cette technologie capable d’offrir jusqu’à 5.000 images par seconde !

Un matériel idéal pour les ralentis sportifs

S’il a d’abord commencé son activité en louant son matériel pour les ralentis dans les films et les publicités, Laurent Renard, le fondateur de l’entreprise, a rapidement trouvé son marché porteur : le sport.

Si le football est certainement le domaine le plus médiatique à l’heure de la Coupe du Monde, le matériel d’I-Movix sert également à filmer les ralentis lors de tournois de fléchette, de tir à l’arc mais aussi pour du skateboard, du rodéo, du cricket ou encore des courses de rapaces, particulièrement en vogue dans les pays du Golfe.

Utilisé lors de toutes les dernières éditions de la Ligue de Champions, le matériel est fixé à un prix à la hauteur de son rendement : entre 150.000 et 250.000 euros/pièce.

Un marché hors de la Belgique

Comme Laurent Renard l’explique dans un article paru dans Trends, I-Movix n’a jamais eu de commandes en Belgique et ses principaux marchés d’exportation sont, dans l’ordre, les Etats-Unis, la Chine, la Corée et les Émirats Arabes Unis.

Pour plus d’informations sur l’entreprise, rendez-vous sur son site internet : i-movix.com

Responsable éditorial pour Businews.be