Crédits hypothécaires : taux et demandes à la baisse

calculatrice-notesAussi surprenant que cela puisse paraître, la baisse continue des taux des crédits hypothécaires n’influencent pas le nombre de crédits octroyés. D’après l’Union Professionnelle du Crédit (UPC), le nombre de demandes de prêts hypothécaires a baissé de 9% au second trimestre par rapport à la même période en 2013 !

Les consommateurs et les ménages qui suivent régulièrement l’évolution des taux des crédits hypothécaires ne sont pas sans savoir que depuis de nombreux mois, les taux sont constamment à la baisse et se situent aujourd’hui à des niveaux historiquement bas.

La logique voudrait donc que cette baisse continue des taux hypothécaires encourage les consommateurs à se lancer dans des projets de construction, de rénovation ou d’achats immobiliers mais il n’en est rien. En effet, tant au niveau des demandes que des acceptations de crédits, la tendance est à la baisse.

Moins de demandes de crédits

Au second trimestre de cette année, le nombre de demandes de crédits hypothécaires a diminué de 9% par rapport à la même période en 2013 et le montant total de ces demandes baisse lui aussi puisqu’il chute de -5,6%.

Moins de crédits octroyés

Au total, sur l’ensemble du second trimestre 2014, 50.000 nouveaux crédits hypothécaires ont été octroyés pour un total de 5,5 milliards d’euros. Il s’agit là d’une augmentation par rapport au premier trimestre de l’année (+17%) mais d’une diminution assez forte par rapport à la même période l’année dernière (-8%).

Des emprunts qui se situent entre 137.000 et 140.000 euros

Enfin une bonne nouvelle pour les organismes financiers et de crédits : si les demandes de crédits ainsi que les octrois sont en baisse depuis par rapport à l’année précédente, on constate une augmentation du montant moyen emprunté par les ménages.

Plus précisément, il apparaîtrait que les Belges emprunteraient à l’heure actuelle en moyenne 137.000 euros pour l’achat d’un logement  alors que, pour une nouvelle construction, ce montant moyen monterait à 140.000 euros.

Les taux fixes ont la cote !

Toujours d’après les statistiques trimestrielles de l’Union Professionnelle du Crédit, les ménages qui souscriraient à un crédit hypothécaire se tourneraient dans 70% des cas vers un crédit à taux fixe, une décision assez raisonnable au vu des taux actuels. A côté de cela, 19% optent pour un taux d’intérêt variable assorti d’une période de fixité initiale de 3 à 10 ans et 6% choisissent un taux variable avec une période de fixité initiale de minimum 10 ans. Enfin, le prêt « accordéon » est une autre alternative intéressante pouvant être choisie par les ménages dans le cadre de leur crédit.

Effectuez dès à présent des simulations de crédit sur Simeo.be !