Finale 24 : des panneaux photovoltaïques fabriqués en Wallonie

Ces derniers mois, on a beaucoup entendu dire que le photovoltaïque belge était en crise. Finalement, l’année 2013 n’a pas été si terrible puisque le nombre d’installations n’est passé que de 26.000 en 2012 à 20.171 en 2013. D’ailleurs, Finale 24 est en train de démontrer que le photovoltaïque n’est pas en crise.

finale-24-photovoltaiqueInstallée à Eupen et à Baillonville (province de Namur), Finale 24 est une entreprise belge qui finalise actuellement la première chaîne belge de montage de panneaux photovoltaïques.

Active depuis 2007 sur le marché photovoltaïque, Finale 24 espère prochainement produire les premiers panneaux photovoltaïques wallons dans ses ateliers à Eupen car pour Éric Franssen, le coup de mou actuel du photovoltaïque n’est que temporaire et la rentabilité est encore garantie et le sera toujours dans les années à venir.

Pourquoi y croire ?

Plusieurs raisons permettent à l’entreprise belge Finale 24 de continuer à croire à l’énergie photovoltaïque. Premièrement, l’Union européenne a décidé de taxer les installations chinoises (qui dominaient jusqu’ici le marché) à hauteur de 47%. Du coup, les producteurs européens pourront relever la tête en offrant des panneaux photovoltaïques à peine 5% supérieurs aux prix qui se pratiquent en Inde, en Chine ou au Brésil.

D’autre part, le prix des installations photovoltaïques tend à baisser ces dernières années puisque, en quelques années, le prix d’une installation a diminué de moitié pour une même puissance, ce qui permet bien évidemment d’augmenter la rentabilité. « Avec le système actuel, il faut 6 ans pour rentabiliser son installation. Nous avons fait des simulations sans aides (sans CV ni déductions fiscales), il faut ainsi 6,5 ans, rien qu’en économisant sur l’électricité », explique Éric Franssen.

Source : L’Avenir