Japon: les rites funéraires

Japon: les rites funéraires

Au Japon, les rites funéraires sont différents de chez nous. Fortement inspirés du Bouddhisme, les Japonnais pensent qu’il existe une forme de réincarnation. Les rites funéraires sont divisés en plusieurs étapes. Découvrons-les.

Le japon et ses funérailles particulières

Les différentes étapes du rite funéraire japonais

Il existe quatre grandes étapes: Makuragyô, Tsuya, Soshiki et Shiju-kunichi.

Le Makuragyô

Le Makuragyô consiste à faire venir des prêtres (même en pleine nuit) afin que celui-ci récite des sutras pour purifier le corps du défunt et le préparer à rejoindre le royaume des morts.

Le Tsuya

Juste après le Makuragyô et le lendemain de la mort, on place le mort devant l’autel familial avec la tête vers le nord. Un chapelet bouddhiste ainsi qu’une dague (pour éloigner les mauvais esprits) sont placés sur le corps. Les lèvres du défunt sont humidifiées pour faciliter sa réincarnation. C’est également durant cette étape que les proches de la famille du défunt offrent de l’encens ainsi qu’une enveloppe aidant à couvrir les frais exorbitants des funérailles.

Le Soshiki

Le Soshiki a lieu le lendemain du Tsuya. Le corps du défunt est alors transporté au temple bouddhiste toujours en gardant la tête vers le nord. De l’encens y est brûlé afin de demander l’aide des bons esprits. Enfin, la famille et les proches se rendent au crématorium afin de procéder à la crémation et récupérer les cendres du défunt. Cette urne sera gardée par la famille durant 49 jours afin de prier pour guider l’âme du mort. La crémation est très répandue au Japon car ceux-ci estiment qu’il s’agit d’une honte de subir la putréfaction.

Le Shiju-kunichi

49 jours après le Tsuya, l’urne est placée dans le tombeau familial. Il s’agit du Shiju-kunichi qui marque la fin du rite funéraire.

Les prix exorbitants des funérailles

Résultat de la haute densité de population ainsi que du manque de places dans les cimetières, les frais liés aux funérailles atteignent des prix exorbitants. Comptez entre 2 et 4 millions de yens (soit entre 15.000 et 30.000 €) ! Cette somme place le Japon à la première place du classement des pays des obsèques les plus chères du monde.

N’hésitez pas à contacter un funérarium à Blegny afin de préparer vos obsèques dans le respect de vos envies et de votre budget.