La confiance des employeurs est en baisse

Cela faisait trois ans que les employeurs belges n’avaient plus été aussi pessimistes en termes de recrutement.

La confiance des employeurs est en baisse

Crédit : Belga

Une étude réalisée par Manpower et relayée par Trends montre que les prévisions des employeurs sont au plus bas en termes de recrutement. Si les employeurs belges n’ont plus été aussi pessimistes depuis début 2010, en Wallonie et en Flandre, les employeurs ne l’ont jamais tant été depuis le début de ce genre d’enquête, soit en 2003.

Ces chiffres traduisent le fait que le recrutement devrait rester à l’arrêt en Belgique dans la majorité des secteurs sondés. Seuls quelques secteurs sont un peu plus optimistes. Ce sont ceux de la construction, de la finance, de l’assurance, de l’immobilier, des services aux entreprises ou encore de l’horeca.

Cette étude a été réalisée par Manpower auprès de 751 employeurs belges. Parmi ceux-ci, 6% envisagent d’augmenter leurs effectifs d’ici juin 2013, 7% prévoient de les réduire et le reste (86%) annoncent un statu-quo de leur masse salariale.

A l’inverse de la Wallonie et de la Flandre, la région bruxelloise offre encore des perspectives de recrutement encourageantes, notamment dans le secteur de la finance et  des services.

Qu’en est-il ailleurs en Europe ? D’après Manpower, les prévisions sont négatives dans 9 des 22 pays européens sondés tandis que dans le reste du monde la tendance est plutôt positive : les employeurs de 32 des 42 pays sondés envisagent de recruter dans les mois à venir.