Préparer vos châssis en bois pour l’hiver : nos conseils

Préparer vos châssis en bois pour l'hiver : nos conseils

Les boiseries extérieures souffrent beaucoup durant l’hiver. Afin de préparer au mieux vos châssis en bois contre le gel et l’humidité, voici nos conseils.

Dégraissez et poncez

Tout d’abord, il est important de dégraisser vos châssis à l’aide d’un thinner synthétique. Vous pouvez ensuite enlever toutes les couches de finition qui s’effritent ou pèlent. Aux endroits où le film protecteur est le plus abîmé, vous pouvez l’enlever jusqu’à avoir le bois nu. Par ailleurs, si vous voulez obtenir une meilleure adhérence de la future protection, poncez légèrement votre boiserie. Pour finir, vous pouvez arrondir les angles avec du papier à poncer.

Décapez et rincez

Il est possible que certaines couches de vernis ou de peinture ne partent pas au ponçage. Dans ce cas, le décapage est nécessaire. Avant de commencer, assurez-vous de porter des gants, un masque et des lunettes de protection. En effet, il est important de préserver votre peau et vos voies respiratoires du produit et des résidus éventuels. Vous pouvez alors étaler amplement le décapant sur des petites surfaces. Laissez agir quelques minutes avant d’enlever les restes de peinture et lasure à l’aide d’un couteau et de paille de fer. Il est important que vous effectuiez cette étape sans forcer. Par la suite, rincez immédiatement le bois à l’eau afin de neutraliser l’effet corrosif du décapant. Par ailleurs, vous pouvez gagner du temps en utilisant un thinner synthétique pour rincer le bois.

Traitement

Lorsque vos châssis poncés ou décapés sont tout à fait secs, vous pouvez entreprendre leur traitement. En effet, là où le bois est nu, vous devez appliquer une couche de protection afin de prémunir le bois de la moisissure et de la pourriture. Pour les parties que vous avez simplement poncées, vous pouvez appliquer directement une couche de finition.

Astuce : afin d’obtenir un résultat uniforme, appliquez la première couche par des mouvements croisés, en alternant les mouvements horizontaux et verticaux. Pour la touche finale, par contre, respectez le sens du bois.