Réforme orthographique : quelles sont les conséquences ?

La nouvelle a fait beaucoup de bruit au début du mois de février, une réforme de l’orthographe modifie (simplifie?) plus de 2400 mots de notre dictionnaire. Quels sont les principaux changements ? Quelles en sont les conséquences ?

dictionnaire-traduction

L’arrivée officielle de la nouvelle orthographe dans les écoles est prévue pour la rentrée 2016. Les manuels mis à jour porteront l’emblème « Nouvelle orthographe » pour démontrer la mise en application de cette réforme validée en 1990 par l’Académie française.

Quels changements ?

Plus de 2400 mots sont touchés par cette réforme. Voici quelques exemples de changements appliqués dès la prochaine rentrée scolaire.

  • Suppression progressive de l’accent circonflexe : on ne dira plus « coût », mais « cout ». Cet accent considéré comme trop complexe sera tout simplement supprimé.
  • Mots-composés réécrits en mot unique : un « mille-pattes » devient un « millepattes ».
  • Modification de certains mots : « l’ognon » remplacera « l’oignon ».

Si l’objectif de cette réforme est de « suivre l’évolution de la langue française et d’en faciliter l’apprentissage aux enfants« , certains opposants critiquent vivement ces changements. Ceux-ci sont en effet considérés par certains comme un appauvrissement de la langue française, un nivellement vers le bas.

«Est-ce qu’on supprime les dates de l’histoire de France sous prétexte que ce n’est pas facile à retenir ? Non. Il est plus simple, plutôt que de soigner le malade, de casser le thermomètre. Et là, en l’occurrence, on casse le thermomètre plutôt que de soigner les difficultés en orthographe que connaissent les élèves d’aujourd’hui». (Libération.fr)

Quels impacts ?

Qu’on soit plutôt pour ou plutôt contre, une question qui se pose tout de même est l’impact de cette réforme sur certaines professions comme les écrivains, les éditeurs, les fournisseurs de correcteurs orthographiques, les journalistes, les traducteurs,… Tous ces métiers en relation permanente avec la langue française seront-ils en mesure d’intégrer correctement ces changements ?

En réalité, le problème n’est pas aussi grave. Si ces changements sont bien présents et bien appliqués dans quelques mois dans nos écoles, ils ne seront pas pour autant contraignants dans les autres secteurs. Certaines précisions ont été faites pour rassurer l’ensemble de la population, les deux orthographes seront possibles. Il y aura toujours une grande tolérance à ce niveau, de sorte à ce que l’ancienne version des mots modifiés soit toujours correcte.

Ces métiers concernés pourront donc intégrer ces changements à leur rythme, comme ils le souhaitent.