pret-entrepriseL’Union des Classes Moyennes (UCM) a récemment réalisé une étude concernant l’accès aux crédits des entreprises en questionnant 1.280 entrepreneurs wallons et bruxellois. Il ressort de cette étude que plus de 80% de ces entrepreneurs estiment qu’il est plus difficile ou beaucoup plus difficile de souscrire à un crédit aujourd’hui par rapport à il y a cinq ans.

A la lecture de cette étude que vous pouvez retrouver dans son intégralité en cliquant ici, on remarque que quatre entrepreneurs sur dix (42,4%) ont rencontré des difficultés pour obtenir un crédit au cours des dernières années, c’est-à-dire qu’ils ont essuyé un refus total ou partiel de leur demande de crédit. Pour les entreprises de moins de cinq ans, ce chiffre augmente et atteinte une proportion de 47,2%.

Pourquoi y a-t-il davantage de refus de crédit aux entreprises?

Toujours d’après ce rapport publié par l’UCM, les principales raisons qui pousseraient une banque à refuser un crédit résideraient dans le fait que l’entreprise ne donne pas suffisamment de garanties (40,1% des entrepreneurs citent cette justification) ainsi que le manque d’apport propre (mis en évidence par 30,5% des entrepreneurs). Enfin, on notera aussi comme raison de refus le fait que la qualité du projet ou la rentabilité de l’entreprise est insuffisante (dans 18,3% des situations).

A l’opposé, on notera tout de même qu’un peu plus de quatre entrepreneurs sur dix (41,5%) sont satisfaits de leur relation avec leur banque.

Une solution alternative: les prêts privés

Pour les entrepreneurs qui doivent essuyer un refus de crédit, il existe une alternative qui consiste à avoir recours à des personnes privées pour financer un projet. En effet, si les banques et les organismes financiers restent les principaux pourvoyeurs de crédits, de plus de plus de PME et de TPE cherchent à se financer via des canaux privés comme des membres de la famille, des amis, des personnalités, du crowdfunding et autres sources de financement.

D’après les données recueillies par l’UCM, environ 30% des PME et TPE auraient recours à ce type de crédit.

Enfin, sachez qu’il est possible d’effectuer des simulations et des comparaisons de crédit afin d’obtenir les meilleurs taux possible et, ainsi, économiser de l’argent. Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous sur l’outil de simulation de crédit de Simeo.