Le Fast50 Benelux, c’est le classement annuel des entreprises technologiques qui connaissent la croissance la plus rapide. L’année passée, c’est la boutique en ligne néerlandaise Belsimpel qui a décroché la timbale pour le Benelux. Cette année, 10 entreprises belges sont candidates à sa succession.

deloitte-technology-fast50Chaque année, le cabinet de consulting Deloitte remet le prix de l’entreprise technologique à la plus forte croissance dans différentes régions du monde. Le Fast50 Benelux regroupe ainsi les entreprises technologiques qui répondent aux caractéristiques suivantes : exister depuis au moins 5 ans, réaliser un chiffre d’affaires minimum, commercialiser une technologie et avoir une croissance importante.

Voici les 10 sociétés belges sélectionnées pour la compétition : 

OpenERP : après avoir remporté le prix de l’Entreprise Prometteuse de l’Année 2013 lors de la 18e édition de la cérémonie de l’Entreprise de l’Année, OpenERP est candidat à l’élection de l’entreprise à la plus forte croissance grâce à un chiffre d’affaires de 6,4 millions d’euros en 2012 grâce aux conseils que la société fournit concernant le logiciel libre qu’elle met à la disposition de tout un chacun.

Openway Europe : Avec un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros en 2012, la société spécialisée dans les logiciels et services pour les paiements électroniques est en bonne position. Elle figurait déjà dans les nominés l’année dernière, preuve de sa bonne croissance continue.

Basalte : Créée en 2008, cette entreprise génère déjà un bénéfice de 2 millions d’euros en développant et fabriquant des interrupteurs design multifonctionnels pour systèmes domotiques.

Belighted : Egalement créée en 2008, cette entreprise détient un chiffre d’affaires d’un million d’euros. Il s’agit d’une société qui développe des applications web et mobiles personnalisées en fonction du client.

Cmosis : Le chiffre d’affaires de 2012, évalué à 12,3 millions d’euros résume bien l’importance de cette entreprise qui n’a été créée qu’il y a six ans, en 2007. Aujourd’hui, les 59 employés de l’entreprise consacrent leur temps à la conception de capteurs pour appareils photo.

Destiny : Opérateur télécom indépendant pour le marché professionnel et spécialisé dans les réseaux de données privées, Destiny génère un chiffre d’affaires de 4,4 millions d’euros : pas mal pour une entreprise créée en 2008.

Fishing Cactus : établie à Mons, cette entreprise développe des jeux pour des consoles, desktops et appareils mobiles pour des éditeurs de jeux connus tels qu’Ubisoft. Son chiffre d’affaires en 2012 se situe à 1,7 million d’euros.

Geosea : C’est l’entreprise belge figurant parmi les nominés qui génère le plus gros chiffre d’affaires avec 196 millions d’euros. Cette entreprise qui emploie plus de 200 employés et est pour la deuxième fois dans les nominés pour le Fast50 Benelux s’occupe de construire des plateformes de forage et des éoliennes offshore.

Layerwise : Chiffre d’affaires de 4 millions d’euros, créée en 2008, Layerwise est une entreprise louvaniste spécialisée dans l’impression 3D de pièces métalliques, un travail qui permet de compenser une méthode de production plus coûteuse.

iTEXT Software Group : La dernière entreprise belge figurant dans les nominés a mis au point un logiciel qui permet la création ou la modification de documents PDF dans des applications internet. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 million d’euros en 2012.