Il n’est pas toujours aisé de comprendre les subtilités pour bénéficier d’un prêt hypothécaire. On se pose beaucoup de questions, on compare les différentes banques, on se renseigne comme on peut mais certains détails nous échappe. Faisons un petit tour d’horizon des choses à tenir à l’œil.

Avoir son projet bien défini

Cela coule de source, avant de vous rendre dans un organisme financier,  vous devez monter un dossier permettant de définir votre projet. Il ne sert à rien de se présenter dans votre banque sans avoir déjà un accord de principe pour votre future habitation. Bien évidemment, une des premières étapes consiste à fournir tous les papiers prouvant que vous êtes solvable et prêt à acquérir une maison. Le compromis de vente, les devis des travaux à venir, le rapport d’expertise ainsi que vos fiches de payes des 3 derniers mois constituent les éléments centraux du dossier.

Tout cela permet à l’organisme financier de définir au mieux quel sera l’emprunt accordé, la durée ainsi que les mensualités. Suite à cela, le courtier en crédit vous fera une proposition. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence afin de bénéficier d’un prêt hypothécaire au meilleur taux.

Taux fixe ou taux variable ?

C’est l’un d’un point auquel il faut le plus réfléchir : que choisir entre le taux fixe et le taux variable ? Tous deux ont leurs avantages et inconvénients.

En ce qui concerne le taux fixe, le gros avantage est de connaitre la mensualité à payer chaque mois jusqu’au terme du crédit. Vous pouvez ainsi voir l’avenir sereinement. Cependant, si au moment de votre prêt, les taux étaient relativement élevés, vous êtes malheureusement bloqués jusqu’à la fin de votre prêt ! Le taux fixe est dès lors intéressant si les taux du marché sont bas au moment de souscrire un crédit hypothécaire.

Pour le taux variable, on vous le conseille si au moment de votre prêt, les taux du marché sont élevés. Il est possible qu’avec le temps, les taux diminuent et ça n’en sera que bénéfique ! Bien évidemment, en optant pour le taux variable, c’est un risque que vous prenez. Il faut être sûr de pouvoir payer vos mensualités quel que soit le montant.

Attention à la nouvelle norme pour 2020 !

La Banque Nationale de Belgique l’a annoncé récemment : l’octroi d’un prêt hypothécaire sera plus difficile pour 2020. Désormais pour acheter un bien immobilier dans lequel vous souhaitez résider, vous ne pouvez emprunter que que pour un maximum de 90% de la valeur du bien. Et si vous achetez un bien dans le but de le louer, dans ce cas le maximum est de 80% de la valeur. Tout cela n’a qu’un but : éviter une crise immobilière en Belgique. En effet, le taux d’endettement des ménages ayant eu recours à un prêt hypothécaire ne cesse de grimper. Grâce à ses mesures, les emprunts seront moins importants pour les foyers et en théorie plus facilement remboursables.

Voilà donc quelques clés pour mieux comprendre le crédit hypothécaire et bénéficier d’un prêt très intéressant. N’hésitez pas à contacter un organisme de crédits près de chez vous afin d’avoir les réponses aux dernières questions que vous vous posez.