Lancer sa petite entreprise grâce à la micro-franchise

progressiumBeaucoup trop d’entrepreneurs en puissance n’osent jamais se lancer pour plusieurs raisons. La première concerne la peur d’échouer. En effet, nous cherchons tous à nous investir dans un concept qui marche. La seconde raison réside dans le niveau d’apport personnel. Quel entrepreneur ne s’est effectivement jamais interrogé sur les moyens de financer son entreprise ? Pour faire face à ces problèmes, un nouveau concept se développe et propose pour beaucoup une solution adéquate : la micro-franchise.

La micro-franchise, qu’est-ce que c’est ?

Commençons par définir le concept de franchise. D’un côté se trouve une entreprise proposant une marque, un savoir-faire et un service d’assistance. Cette structure joue le rôle de franchiseur. De l’autre côté, celui que l’on appelle le franchisé  va bénéficier de ces trois éléments à condition qu’il verse une rémunération au franchiseur. Toute cette démarche s’inscrit évidemment à travers un accord commercial et juridique. La micro-franchise reprend le même concept, mais le réduit à une taille plus accessible aux personnes ne disposant que d’un budget limité. Le fait que ce principe de fonctionnement ait vu le jour au sein de pays peu développés n’est d’ailleurs pas anodin. Concrètement, il s’agit, pour un entrepreneur, de reprendre un très petit modèle d’affaire qui fonctionne. Cela concerne donc essentiellement des entreprises proposant des produits bons marchés (comme les stands de nourriture) ou les services « solo » (lavage de voiture) par exemple.

Les avantages de la micro-franchise

franchise

Le principal intérêt de ce concept réside dans le fait qu’il ne nécessite qu’un budget limité pour permettre le lancement de l’entreprise. En effet, le coût de la franchise traditionnelle peut parfois être très élevé avec l’investissement dans une boutique, le stock et le fonds de roulement. Avec la micro-franchise, l’investissement de départ s’avère beaucoup moins contraignant. La deuxième qualité principale se traduit à travers le fait que l’entrepreneur bénéficie d’un concept déjà éprouvé. La prise de risque est donc limitée, de la même manière que la franchise traditionnelle en somme. En d’autres termes, la micro-franchise permet de lancer un business à fort potentiel en échange d’un investissement réduit.

Concrètement, comment ça fonctionne ?

Comme indiqué plus en amont, un contrat va définir les responsabilités du franchiseur et du franchisé. De manière générale, le franchiseur est en charge de fournir un concept, une stratégie, des moyens publicitaires et marketing, ainsi qu’une assistance et un support perpétuels. Chacun des éléments mentionnés ici seront explorés en détail par le franchiseur. En effet, l’objectif consiste à fournir un aide optimisée au franchisé afin qu’il maximise ses résultats. Cela aura donc pour effet d’augmenter les revenus du franchiseur qui seront perçus sous la forme de royalties. En ce qui concerne le franchisé, son rôle consiste à assurer le bon fonctionnement des opérations quotidiennes et à entretenir le local d’exploitation. La micro-franchise, de par sa taille réduite, permettra d’atteindre plus rapidement un taux de rentabilité critique. Résultat : à la fois franchiseur et franchisé trouveront leur compte et multiplieront leurs efforts d’optimisation du modèle d’affaire. En d’autres termes, la micro-franchise favorise l’installation d’un cercle économique vertueux pour chacune des parties.