La crise financière qui frappe notre économie depuis près de 5 ans a un certain impact sur l’emploi. En effet, les demandeurs d’emploi seraient majoritairement masculins actuellement.

emploi-arrache-cheveuxAujourd’hui, en mai 2013, Jobat rapporte que 54,7% des demandeurs d’emploi sont des hommes alors qu’il y a cinq ans de cela, au début de la crise économique et financière, les hommes ne représentaient que 47,8% des demandeurs d’emploi.

La raison pour laquelle l’emploi féminin se porte mieux que celui de leurs homologues masculins consiste dans le fait que depuis que la crise a frappé à notre porte, les emplois industriels ont été particulièrement touchés alors que les secteurs tertiaires et quaternaires se sont plus ou moins maintenus. Or ce n’est un secret pour personne : le secteur industriel est plutôt à tendance masculine tandis que le secteur des services serait plus féminin.

A côté de ces différences de genre, Jobat nous informe également sur le profil type de la personne la plus touchée par la crise. Cette personne serait un homme qui arrive sur le marché du travail sans qualification ou avec le seul diplôme de l’école secondaire. En effet, pour le porte-parole de VDAB (Vlaams Dienst voor Arbeidsmiddeling en Beroepsopleiding), « arriver sur le marché du travail peu formé s’avère très risqué dans un marché continuellement en recherche de profils plus compétents ».

Source