Quel est l’impact de mes châssis sur ma consommation?

Quel est l’impact de mes châssis sur ma consommation?

À l’heure actuelle, la moindre économie est la bienvenue. C’est évidemment le cas dans la maison: chauffage, isolation, électricité, … Toutes les astuces sont bonnes pour faire baisser le PEB. D’ailleurs, quel est l’impact de vieux châssis sur la consommation en énergies de la maison? Découvrons-le dans cet article.

Avec le réchauffement climatique et l’évolution des technologies (notamment celles liées au bâtiment), faire des économies est plus important que jamais. Non seulement pour notre planète, mais aussi pour notre portefeuille. De plus, le gouvernement définit de plus en plus de normes auxquelles il faut s’adapter. Par exemple, le PEB. Ces trois lettres évoquent le niveau de performance énergétique. Et plus on se situe au début de l’alphabet, mieux c’est. Le must étant le niveau A++ et le moins bon étant le F.

Les vieux châssis font baisser le PEB

Le PEB est calculé en fonction de plusieurs critères, dont l’isolation des murs, des sols, de la toiture, le type de chauffage, l’installation électrique, la chaudière, la présence de pompe à chaleur et la performance des châssis. En effet, ces éléments ont une influence sur la consommation d’énergie de par le type de châssis et les vitrages. Il vaut mieux le savoir: les fenêtres anciennes ou de mauvaise qualité font sortir la chaleur et entrer le froid. Une véritable perte d’énergie et d’argent. Il vaut donc mieux investir dans des châssis plus performants.

Les châssis qui améliorent le niveau de PEB

Les châssis que l’on fabrique aujourd’hui sont bien plus performants que ceux d’antan. Par exemple, les vitrages sont meilleurs (doubles ou triples) et nous connaissons plusieurs matières différentes comme le bois, le PVC ou encore l’aluminium.

Par exemple, des châssis triple vitrage en PVC auront tendance à nettement améliorer le niveau PEB de votre maison.

Cliquez ici si vous recherchez un professionnel des châssis à Liège.